Théâtre de marionnettes

La Fortune de Jeanne, en quelques lignes …
Mauricette la minette passe son temps libre dans une décharge, s’inventant des histoires
à partir des détritus. Un jour, l’Oiseau de la Chance vient livrer un colis à la maîtresse de
Mauricette. Dans ce colis, il y a Jeanne, une petite fille venant d’Afrique, livrée avec toute
sa fortune. Quelle est cette fortune ?
 La Fortune de Jeanne, c’est 3 histoires africaines autour des illusions de fortune.
Des histoires racontées avec des marionnettes et des instruments de musique
composés de calebasses, de bois et de matériaux de récupération.
La Fortune de Jeanne a été réalisée au Togo et finalisée à La Grange, en Gironde, sous le
regard d’Aurore Leriche.
  IMG_20161208_144923
Processus de création
La Fortune de Jeanne est le 4ème et dernier volet des Histoires spectaculaires du Pêcheur et du Chat. Après le Cambodge, le Pérou et l’Indonésie, la Compagnie l’Aurore a passé trois mois au Togo.
Les deux comédiens-marionnettistes et le musicien ont été accueillis à La Maison de la
Marionnette, à Lomé, par Danaye Kanlanfeï, maître de marionnettes.
Ils ont suivi une formation à la fabrication et à la manipulation de marionnettes à fils en calebasse et matériaux de récupérations.
Ils se sont immergés dans l’atmosphère du pays, ont découvert les paysages, la musique et les histoires. Ils ont imaginé et construit sur place.
La Fortune de Jeanne, à partir de trois contes d’Afrique de l’Ouest, et de toutes leurs
impressions. Une ébauche du spectacle a été présenté à Lomé avant le retour en France.

Intentions

Il y a d’abord une histoire, une vraie : une jeune femme française dans le parcours solitaire de l’adoption à l’international. Il y a une petite fille africaine, Jeanne, qui a donc trouvé une maman. Jeanne va quitter l’Afrique pour rejoindre la France. C’est un peu son histoire que nous voulions raconter, celle de ses racines, et puis celle de sa fortune. Et d’ailleurs, qu’elle est-elle sa fortune ?

Il y a ensuite ce mot, qui a plein de sens : la fortune. Qu’est-ce que ça veut dire?
Est-ce la richesse, la chance, le destin? Tout cela à la fois?
Il y a les images de l’Afrique : celles que nous avions avant de partir, et celles que
nous avons vues de nos propres yeux. Il y a les rues jonchées de sacs poubelles,
la chaleur écrasante et la pollution de Lomé, les marchés rocambolesques où faire
les courses est épuisant, il y a toutes ces histoires que l’on se raconte (la palabre),
la vie en communauté, l’importance de la famille, la danse omniprésente jusque
dans les démarches chaloupées des hommes et des femmes, il y a les voix
puissantes, les chants dans les cours et les villages, les rires tonitruants, la chaleur
humaine.
Et puis cette idée que la vie, c’est ce qui se passe ici et maintenant.
Notre spectacle s’est tissé autour de l’histoire de Jeanne et de sa fortune.
Il s’est nourri de tous ces sons, toutes ces images et toutes ces impressions. Il n’a pas la prétention de raconter l’Afrique, mais en porte l’atmosphère que nous avons perçue,
tour à tour festive, joyeuse et parfois grave. Toujours pleine de vie. En jouant
La Fortune de Jeanne, il s’agit bien de donner à goûter tout ça.

Enregistrer