POEMES

POLYCHROMIE

Cher frère blanc
Quand je suis né, j’étais noir ;
Quand j’ai grandi, j’étais noir ;
Quand je vais au soleil, je suis noir ;
Quand j’ai peur, je suis noir ;
Quand je suis malade, je suis noir…

Tandis que toi, homme blanc
Quand tu es né, tu étais rose ;
Quand tu as grandi, tu étais blanc ;
Quand tu vas au soleil, tu es rouge ;
Quand tu as froid, tu es bleu ;
Quand tu as peur, tu es vert ;
Quand tu es malade, tu es jaune.
Et après cela tu oses m’appeler

 » Homme de couleur  » !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *